Dans notre monde ou humains, elfes, nains et autres créatures vivent, pas toujours en paix, il y a un endroit où tous seront les bienvenues : la pension Silverberg ! Forum NC - 18
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “ Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté. ” en cours de rédaction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eris L. Baskerville

avatar

Féminin Messages : 11
Métier / Carrière : Herboriste

MessageSujet: “ Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté. ” en cours de rédaction    Jeu 22 Oct - 23:10

▬ ft. Reby MacGarden de Fairy Tail

Âge : 21 ans
Métier : Herboriste (ex. Femme de compagnie)
Race : Hybride
Orientation sexuelle : Indéfinit
Équipements :
› Une grosse sacoche renfermant divers livres, fioles, plantes etc.
› Un collier composé d'un ruban bleu et d'un oeil-de-tigre (pierre) offert par son Maître.
› Un carnet à dessin.

Situation financière : Précaire

Baskerville Eris Lucretia
Caractère
Silencieusement perchée sur un bureau bancale, une ombre observait d'un œil attentif l'agitation par delà sa fenêtre. Elle n'avait prononcée le moindre mot depuis que cette querelle des plus banales c'était déclenchée mais la curiosités la poussait à garder un oeil posé sur ce mouvement de foule. Le conflit n'avait pourtant que peu d'intérêt, il était question d'un regard de travers qui n'avait pas plus à la garde, et pourtant toute l'attention d'une ombre à la chevelure azurée s'était focalisée  sur les comportements qu'adoptaient le personnel et les clients de la pension.
Oui, Eris est ce que l'on pourrait qualifier d'observatrice. Elle tentera toujours de prendre une situation d'un oeil purement objectif, avec suffisamment de recule pour juger avec clarté ce qui est à faire ou ne pas faire.
Calculatrice ? ... Peut-être. Eris se contente d'observer une situation et d'adapter son comportement de manière à tirer autant de profit possible de cette dernière. Cette pratique pourrait poser un problème morale à certain d'entre nous mais, dans le cas d'une société prônant l'esclavage des hybrides, la moralité est toute relative. Aussi c'est en toute complaisance que la demoiselle use de stratégie diverses et variée afin de toujours pouvoir se sortir du pétrin ; elle collectionne les moments inavouables et les secrets les mieux gardés qui grouillent sous le toit de la pension et les gardes bien au chaud à la manière d'un oeuf de dragon qu'elle utiliserait dans le cadre d'une vengeance.

Méfiante ? Certainement. Notre demoiselle a grandit dans un cadre où sa survie ne tenait qu'à un fil et par conséquent, elle a adoptée de nombreuse forme de protection à tel point que semer la discorde pour voir ses adversaires se tirer mutuellement dans les pattes semble être devenue sa marque de fabrique. Un mot par ci, un reproche dissimulé par là, et voilà une parfaite dispute enclenchée. Qu-Quoi ? Vous ignoriez que "Eris" était le nom grec de la déesse de la discorde ? Et bien vous n'êtes pas prêt de l'oublier avec elle...
Cependant, si la demoiselle sait ce débarrasser d'une personne gênante par le biais de complot finement menée,  laissant ainsi apercevoir le côté stratège de la miss, Eris reste une personne ouverte et à l'écoute. Elle marque simplement une rigoureuse sélection entre alliés et ennemis de peur de se retrouver en fâcheuse posture...
Elle n'est pourtant pas méchante notre petite Eris ! Elle fait d'ailleurs preuve d'un certain altruisme lorsqu'elle décèle le mal-être de quelqu'un ! A l'écoute et douée de bon conseil, beaucoup cherche à la trouver lorsqu'un souci les tourmentes car après tout, sa profession la contraint à s'ouvrir aux autres et à leurs porter secours.

D'une curiosité rare mêlée à un besoin d'aventure, Eris apprécie déceler les mystères que renferme les lieux (même les plus banals), les objets etc. C'est une véritable passion ; elle serait capable de passer trois jours entier dans une bibliothèque si vous lui présentiez un objet totalement inconnu afin qu'elle puisse vous apporter des éclaircissement sur ce dernier ! Aussi, Eris s'est fait un devoir de connaître tout les recoins de la pension, car mine de rien, cela pourrait un jour lui servir ! ... Peut-être.

Bref, vous l'aurez compris, Eris n'est pas le genre de fille naïve et innocente qui agira dans un altruisme gratuit ; non. Elle sera toujours motivée par quelque chose, et ce, quoi que vous pensez... Néanmoins il lui arrive de s'attacher à des gens et par conséquent souhaiter les protéger. De plus, son affection se démontre assez facilement, il est difficile de passer à côté ; Eris est une véritable peluche.
Qu'elle soit sous forme humaine ou animale, elle cherchera toujours à se blottir contre vous et cessera tout bonnement de vous lâcher, en quête d'affection.
Oui, ses instincts animal refont parfois surface... *erm*... Ok, font régulièrement surface. L'exemple de l'oiseau bleu le démontre facilement...
De quoi ? Vous avez ratez ça ?!
Un bruit, un chant, l'agitation d'un petit être tout de plume vêtu... Ce frêle soupçon de vie avez suffit à observer Eris qui, trois jours durant, rodait autour de la chambre de la cliente à l'oiseau bleu. Ce bruit ? Il obsédait l'hybride qui voyait ses sens de chasseresse sonner l'alarme de l'attaque et ce, depuis trop longtemps.
Tous le monde savait qu'elle avait un sérieux problème avec les petits oiseaux, et encore pire, avec les rongeurs ! ... Alors pourquoi avait-il placé un oiseau à côté de sa chambre ?!! ... Bref. Plus d'oiseau, un scandale, mais le furet obtenu gain de cause et fait porter le chapeau à un hybride chat qu'elle haïssait au plus haut point. Cela finissait donc plutôt bien pour elle mais, tout ça pour dire qu'il vaut mieux éviter d'avoir pareil animaux de compagnie en sa présence... Sous peine de les retrouver dans son assiette.

Physique
Carnation : Une peau claire qui marque chaque maladresses commisent.
Taille : 1m62
Corpulence : Frêle mais féline.
Cheveux :  Mi-longs, azurés, ondulés.
Yeux :  Noisette
Signe(s) distinctif(s) : Bien que physiquement Eris semble tout à fait humaine, il s'agit d'une hybride furet ; elle boit une potion confectionnée par ses soins afin de diminuer au possible les caractéristiques de sa race au point que, aujourd'hui, seules ses canines carnassières et ses sens accrues (odorat et ouïe essentiellement) laissent présager qu'elle n'est pas une simple humaine (bien qu'il est vrai que des oreilles et une queue apparaissent lorsqu'elle est énervée ou angoissée). Evidemment, toutes potions possèdent leurs failles ; si celle d'Eris permet de masquer des éléments physiques, elle n'endigue en aucun cas des comportements instinctifs... Notamment le fait que, aussi important que vous pouvez l'être, la miss cessera de vous écouter au moindre bruit suspect et vous délaissera sans doute pour se lancer à la poursuite de ce dit bruit s'il s'agit d'un petit animal.
Bref, Eris semble avoir un énorme problème avec les rongeurs et les petits oiseaux car mine de rien, un furet reste un chasseur.

Histoire

Née au sein d'une maison close de l'union d'une esclave et d'un parfait inconnu, Eris n'a à vrai dire connu peu d'horizon pouvant la destiner à autre chose ; elle était une hybride, fille d'une " femme de compagnie ", et tout semblait réunit pour qu'elle répète à contre-coeur le schéma maternelle. Son enfance se construisit donc entre les murs de cet établissement fréquenté par un large éventail de personne et c'est ces dernières qui élevèrent, au fil de leurs venues, la petite hybride. Eris, dont la curiosité semblait être le principal trait, acquit un savoir qu'elle nourrissait avec allégresse au moindre discutions. Mines de rien, elle était plus futée que la plupart des enfants qui jouaient entre les pattes du "Maître", et ça, ce dernier l'avait remarqué.

Les années passèrent et l'adolescence vint dévoiler la beauté et les charmes des demoiselles grandissantes, ainsi que nourrir les premiers complexes ; non, Eris était dépossédée de formes voluptueuses, de poitrine généreuse, et bien que son charme certain avait le don de dérouter plus d'un, l'adolescente craignait au plus profond d'elle-même de finir à la trappe. Une femme de compagnie sans arme de séduction, incapable de produire le moindre revenue, était une marchandise inutilisable aux yeux du patron, et ça, toutes le savaient. Aussi elle se rendait utile comme elle le pouvait, prenait une voix mielleuse quand le besoin se faisait sentir, et brossait les hommes dans le sens du poil afin d'échapper à leurs courroux. Bref, elle sû cerner les hommes et leurs besoins assez rapidement afin de préserver sa place au sein de "sa maison" mais, un beau jour un inconnu la réclama et Eris fut arrachée à cet environnement qui avait toujours été le sien.

Bref, Eris se débarqua dans un monde totalement inconnu ; son nouveau Maître tenait une auberge où venait régulièrement se poser divers voyageurs et guerriers, et le rôle de l'hybride s'apparentait essentiellement à celui d'une serveuse. Le travail n'était pas excessivement complexe, mais ce que préférait la demoiselle dans cette nouvelle vie c'était les flux de passant qui venaient se désaltéré à son bar : les voyageurs contaient leurs aventures aux oreilles attentives du furet et l'entraînaient involontairement aux confins de son imaginaire. Elle rêvait d'aventure, d'évasion, d'approfondir ses connaissances, si bien qu'elle fit tous ce qu'elle pu pour acquérir un savoir pointu dans un domaine qui attirerait un minimum le respect des autres, et peut être l'attention d'un aventurier qui finirait par la prendre avec lui : la médecine par les plantes.
Devenir Herboriste ? Voici l'objectif que se donnait une demoiselle âgée alors de dix-sept ans.

Eris sauta donc sur tous les médecins et spécialiste des plantes qui passaient à sa portée, se plongea dans les livres traitant du sujet et finit par assister les herboristes de passage à l'auberge et bientôt, elle put faire ses preuves. La vingtaine d'année tout juste acquises, Eris fut entraînée jusqu'à la Pension Silverberg pour affaire. Ils y restèrent plusieurs mois mais, au moment de régler la note... Le "Maître" était parti, abandonnant sa petite esclave aux mains de la propriétaire, en tant que "paiement" de fortune...

Pseudonyme : Gallant Fox
Âge : 19
Et le code du réglement, il est où? Validé ♥/p>Et sur toi?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de jeu
Admin
avatar

Féminin Messages : 55
Métier / Carrière : Maître de jeu

MessageSujet: Re: “ Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté. ” en cours de rédaction    Ven 23 Oct - 2:25

détails
FÉLICITATION
Tu y est finalement arrivé(e)!
Ʃkaemp はは ™


Félicitaion à toi! Maintenant que tu est validé, tu peux aller recenser avatar, après demande une chambre que tu soit un aventurier ou un membre du personnel de la pension. Si jamais tu est un aventurier tu peux demander un service.
Et surtout, la chose la plus importante, n’oublie pas de t'amuser!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pension-silverberg.forumactif.org
 
“ Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté. ” en cours de rédaction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evasion - Ma seule liberté est de rêver alors je rêve de liberté.
» Zola | Ma seule liberté est de rêver, alors je rêve de liberté.
» DAE ▬ j’avais trouvé la liberté. perdre tout espoir, c’était ça la liberté.
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pension Silverberg :: Pour bien commencer :: Présentation :: Validés-
Sauter vers: